Matériel TTouch

Retrouvez toute notre gamme d'accessoires sur cette page.

Evénements Osmose

Venez fêter l’arrivée du printemps avec nous… Samedi 23 mars 2013
de 9h à 17h

Plus de détails ici

« Quoi de Plus triste que de perdre son animal préféré par négligence ? »

 Vous trouverez ci-dessous des informations sur les maladies pour lesquelles il existe un vaccin. Bon nombre de ces maladies sont mortelles, ou fortement invalidantes voir transmissibles à l'homme (rage, leptospirose, maladie de Lyme...)

 

La maladie de Carré 

Maladie contagieuse de chien à chien due à un virus, d'évolution souvent mortelle. Ce virus est peu résistant dans le milieu extérieur; la contamination se fait souvent par contact ( urine, salive etc...). Le virus pénètre par voie nasale (nez)ou oculaire(oeil).

 Incubation : 3 à 7 jours; évolue en quelques semaines 

Symptômes : très variés et variable dans leur intensité: fièvre, yeux rouges qui coulent, nez idem, toux, vomissements, diarrhées, troubles nerveux. 

Traitement : aucun vraiment efficace. Vitamines, couverture antibiotique pour éviter les complications.

 

Important  

La vaccination parfois dés 6 semaines mais le plus souvent autour de 7- 8 semaines. Rappel 1 mois après. Le dernier rappel doit toujours être fait après 3 mois. Rappel tous les ans ou tous les 2 ans suivant les régions, les pays et les praticiens vétérinaires. Attention  il faut continuer à vacciner les chiens âgés.

 

Parvovirose ou gastro-entérite hémorragique 

Maladie très contagieuse surtout dangereuse chez le chiot, due à un virus très résistant dans le milieu extérieur et qui se caractérise par l'apparition de vomissements et de diarrhées souvent hémorragiques (sang).

 

Symptômes : Elle se précise par l’apparition brutale des vomissements et de la diarrhée, rendant le chiot complètement apathique. La diarrhée est accompagnée d’une forte odeur avec du sang. L’évolution est très rapide, tout comme la guérison quand le cap fatidique est franchit. 

Traitement : Il n’existe malheureusement pas de traitement vraiment efficace. Antibiotique de couverture, perfusion, mettre les intestins au repos (rien à manger ni à boire) afin de stopper les vomissements et la diarrhée. 

La vaccination reste la seule technique pour éviter cette maladie. A partir de 6 semaines avec un vaccin spécial ou vers 7 à 8 semaines dans la plupart des cas. Rappel 1 mois après et éventuellement dernier rappel après l'âge de 3 mois. Puis tous les ans ou tous les 2 ans. 

 

Hépatite de Rubarth 

Maladie contagieuse, due à un virus résistant dans le milieu extérieur, très fréquente mais passe souvent inaperçue. La durée d’incubation est de 3 à 6 jours.

 

Symptômes : Elle se traduit par de la fièvre, des vomissements, de la diarrhée, l’œil peut être atteint et des ganglions apparaissent au niveau de la gorge. Attention ! cette maladie peut être mortelle, surtout chez le chiot.

 

Traitement : Il n’existe pas vraiment de traitement efficace. La vaccination reste la meilleure méthode préventive.

 

 

Toux du chenil (laryngotracheite infecteuse du chien) 

Maladie très contagieuse souvent initiée par un virus puis compliquée d'une surinfection des voies aériennes supérieures par des bactéries. Cette affection se retrouve souvent dans les lieux où sont rassemblés plusieurs chiens ou dans des locaux mal ventilés. 

Le chat l’attrape rarement et la toux du chenil peut se propager aux humains, mais cela est très rare. « La coqueluche » est causée par un germe de la même famille, mais les humains ne peuvent pas attraper « la coqueluche » d’un animal. 

Les symptômes chez les humains et les chiens sont semblables à ceux d’un rhume ou d’une bronchite. 

La meilleure prévention consiste à vacciner votre chien et à le tenir éloigné des lieux où un grand nombre de chiens sont rassemblés dans un espace restreint. 

 

Piroplasmose

Maladie parasitaire due à un parasite qui s'appelle le piroplasme. Ressemble beaucoup au paludisme chez l'homme. 

Le chien est en état fiévreux et est atteint d'insuffisance rénale et hépatique. 

Nécessité absolue de consulter un vétérinaire qui évaluera les dégâts et adaptera le traitement en conséquence. Une transfusion pourrait être nécessaire. Une piroplasmose traitée précocement guérit en général correctement sans séquelles.

Traitement : Il existe un vaccin contre cette redoutable maladie: première injection vers 5-6 mois d'âge, rappel un mois après puis tous les ans. La vaccination si elle apporte une protection n'est pas une garantie absolue. Il est donc nécessaire dans les zones à risques d'éviter les tiques et de protéger votre chien contre ceux-ci. 

 

Maladie de Lyme (borreliose) 

Maladie contagieuse, transmissible à l'homme, due à une bactérie. Bien que la transmission directe de chien à chien soit possible elle est le plus souvent transmise via une morsure de tique. 

Incubation : peut parfois durer plusieurs mois. Les symptômes sont fièvre, fatigue, perte d'appétit, articulations souvent chaudes et gonflées. 

Le chien fiévreux perd de l'appétit, souffre de douleurs articulaires et musculaires. Cette maladie peut être évitée par une administration régulière de produits antiparasitaires.

 

Traitement : se présente sous forme d’antibiotique de type doxycycline. Sachez encore qu’il existe un vaccin.

 

La meilleure prévention est de limiter les tiques !

 

 

L'ehrlichiose 

Maladie infectieuse transmise par les tiques se traduit essentiellement par une perte d'appétit avec amaigrissement, fièvre, saignements de nez, voire sang dans les urines. Consultez immédiatement votre vétérinaire.

 

La rage 

Maladie virale très grave qui s’attaque au cerveau et au système nerveux. 

La rage est transmissible à l'homme par morsure, griffure ou léchage d'une plaie. Les principaux porteurs de la rage sont les renards et les animaux sauvages. Si vous vous faites mordre par un animal ayant un comportement inhabituel, un chien errant ou un animal vivant à l’extérieur, consultez immédiatement votre médecin traitant. Surtout si l’animal en question n’a pas été clairement provoqué ou s’il agit de manière étrange. Déclarez tous les incidents inhabituels en relation avec un animal et les animaux suspects aux « Autorités ». Il vaut mieux prévenir que guérir ! 

La meilleure protection reste la vaccination. Peut être administré préventivement ou après la morsure. Malheureusement, il faut savoir qu’une fois les symptômes apparus, le décès se produit presque toujours. En prévention, il y a lieu de ne pas entrer en contact avec un animal sauvage. 

 

Leptospirose
 

Grave maladie due à la multiplication dans l'organisme de leptospires, transmissibles à l'homme, contamination par l'eau ou les morsures de rongeurs. 

Incubation : quelques jours; symptômes: atteinte du  coeur, des reins, du cerveau parfois de l'oeil, en fin d'évolution apparition d'une  couleur jaune orangée de l'oeil, de la bouche et de la peau. Mort plus ou moins rapide. 

Le seul traitement existant est la pénicilline. 

La vaccination est fortement conseillée. 2 injections à un mois d'intervalle à partir de 8 semaines d'âge puis rappel une fois par an. Traitement tous les 6 mois pour une protection efficace sur les chiens à risques (chasseurs).

 

 Toxoplasmose

Il s’agit d’une infection provoquée par un parasite monocellulaire. 

La plupart des espèces animales peuvent être porteuses de cette maladie, mais seuls les chats sont capables d’évacuer les germes responsables de l’infection. Ils en sont d’ailleurs les principaux vecteurs et sachez qu’ils l’attrape en mangeant des rongeurs ou encore en étant en contact avec des congénères porteurs. 

Il est rare que l’être humain attrape cette maladie des chats. Cependant, les femmes enceintes, les enfants et les personnes dont l’immunité est affaiblie sont des victimes potentielles.

 

La Toxoplasmose peut se transmettre aux humains lorsque :

 Vous ne vous lavez pas les mains après avoir jardiné ou nettoyé la litière du chat 

 Vous ne lavez pas les mains de vos enfants lorsqu’ils sont allés jouer dans le sable 

 Vous mangez des fruits ou légumes non lavés et qui ont poussé dans la terre 

 Vous consommez de la viande mal cuite

 

 Conseils de Prévention

Faites preuve d’une vigilance accrue près des litières pour chat. Portez des gants pour le nettoyage et lavez-vous les mains ensuite 

Si vous êtes enceinte, ne touchez pas la litière pour chat et ne la nettoyez surtout pas. Si ce n’est pas possible, assurez-vous de la nettoyer une fois par jour, en procédant de la manière susmentionnée

Couvrez le bac à sable de vos enfants lorsqu’ils n’y sont pas

Assurez-vous que la viande que vous consommez soit bien cuite

 Lavez-vous les mains après avoir manipulé de la viande crue ou lavé des légumes

 Portez des gants pour le jardinage et lavez-vous les mains une fois terminé

 

Si Vous êtes en Bonne Santé

Les symptômes peuvent être : de la fièvre, un sentiment de malaise ou l’enflure des ganglions lymphatiques.

 

Attention si vous êtes enceinte

Et que vous y êtes exposée pour la 1ère fois, sachez que cette maladie peut causer une anomalie congénitale, une fausse couche ou encore la mort de votre enfant.

 

Si votre Système Immunitaire est Affaibli

La Toxoplasmose peut provoquer une infection cérébrale pouvant mettre votre vie en danger.

 

    L'aoûtat 

L'aoûtat ou « trombidium » est une nymphe de « Trombicula autumnalis ». La larve rouge vif vit à la surface du sol et contamine l'homme et les petits animaux à sang chaud lorsqu'ils passent sur l'herbe. Adulte, c’est un petit acarien qui mesure environ 3mm et qui possède un corps couvert de poils denses et courts. Les femelles pondent plusieurs centaines d'œufs et elles meurent avant l'automne. 

Elle se nourrit alors de peau et de lymphe durant 1 à 7 jours avant de devenir adulte. Les piqûres d`aoûtat provoquent des rougeurs qui démangent énormément et  parfois de la fièvre. L`irritation ne se fait généralement sentir que plusieurs heures après un séjour au jardin ou dans la forêt. 

Les piqûres se trouvent aux endroits où les vêtements collent au corps et où les acariens ne peuvent plus poursuivre leur cheminement, par exemple au bord des chaussettes ou bien au-dessus ou en dessous de la ceinture. 

La gale déclenche d`intenses démangeaisons, en particulier la nuit. Bien qu`ils puissent atteindre n`importe quelle partie du corps, les sarcoptes préfèrent se nicher entre les doigts, sous les aisselles, sur les organes génitaux mâles, autour du mamelon des seins et sur le nombril. 

 

Salmonelle

C’est une bactérie qui entraîne de graves infections intestinales. Il s’agit d’une cause courante d’intoxication alimentaire. 

Les chiens et les chats peuvent l’attraper et la transmettre aux humains. En général, les animaux porteurs ne deviennent pas malades, mais les humains peuvent le devenir par contact direct avec ceux-ci. 

Certains aliments comme les œufs, sont une source d’infection pour les humains, tous comme certaines friandises adorées par votre chien. Les oreilles de cochon peuvent être infectées. 

La salmonelle peut causer des diarrhées graves et des vomissements. Chez les très jeunes enfants et les personnes âgées, elle peut même provoquer la mort. 

En prévention, il y a lieu de bien laver la zone d’habitation de votre chien. Lavez-vous les mains à l’eau savonneuse après avoir manipulé des animaux et certaines friandises. Attention également aux animaux exotiques tels que serpents, iguanes ou tortues. Ils sont souvent porteurs de la salmonelle et ne peuvent pas être soignés. 

 

Ver du coeur 

Comme son nom l’indique, ce ver appelé « Dirofilaria » et mesurant 30cm de long vit à l’intérieur du cœur et des artères pulmonaires et peut y survivre jusqu’à cinq ans. La contagion est possible par des larves microscopiques qui sont transmises par « les maringouins ». Ce moustique pourra injecter dans le sang de votre chien de une à trois larves provenant d’un autre canidé porteur. Les larves prendront environ six mois pour se transformer en ver adulte, qui sera prêt, à son tour, à pondre des milliers de larves au sein de la circulation sanguine. 

Le « Dirofilaria » est très présent dans le Sud de la France, alors pensez au traitement préventif si vous avez décidé d’y passer vos vacances. 

La maladie engendrée par « le ver du cœur » est sournoise et évolue très lentement. Le chien affecté peut présenter des symptômes parfois deux ans seulement après la transmission par le moustique. On remarquera de la toux profonde plus marquée pendant l’exercice, de la fatigue, une perte de poids, d’entrain et dans les cas avancés, des signes d’atteintes hépatiques et rénales souvent mortelles. 

La plupart des chiens testés positifs peuvent être traités avec succès. La meilleure prévention reste toutefois le traitement préventif. Il se présente de nos jours sous forme de pilules à donner à votre compagnon et qui font vermifuge en même temps. Votre vétérinaire saura sans doute vous conseiller. 

 

Insuffisance rénale (urémie)

Affection très fréquente surtout sur les chiens âgés et qui entraîne souvent le décès par blocage des reins. L'urémie mesure le taux d'urée dans le sang. 

 

 Insuffisance cardiaque

Affection très fréquente qui se traduit par un mauvais fonctionnement du cœur. 

Le chien tousse la nuit, est vite essoufflé, digère mal ou présente le bout des pattes gonflées. 

Elle frappe surtout sur chiens âgés, un suivi vétérinaire est indispensable.

 

Cystite  

Très fréquente surtout chez la chienne. 

L'animal urine très souvent en  petite quantité avec parfois du sang dans les urines. 

Le traitement dépend de l'origine de la cystite et fait le plus souvent appel à des traitements antibiotiques qui doivent être distribués sur une durée d’au moins 10 jours. 

Une cystite récidivante nécessite de rechercher la cause (tumeurs, malformations, calculs urinaires, vaginite, infection de l'utérus)

 

Le ténia (ver solitaire)

Occupés à se lécher ou à faire leur toilette, les chiens attrapent et mangent régulièrement un petit nombre de puces. Le ténia, qui passe une phase de son cycle biologique dans la puce du chien, doit attendre que celle-ci soit mangée pour accéder à la phase suivante.Votre chien mange normalement, mais maigrit anormalement.

 

Les démangeaisons 

Un autre désagrément est la démangeaison et l’infection occasionnée. Cette affection est engendrée par la salive de la puce. 

Le chien énervé se gratte jusqu'au sang, se mord, sa peau suinte et son poil se raréfie, pour finalement casser lorsqu'il fait une réaction allergique aux piqûres de l'insecte.